home webzine

> Accueil Webzine > Rubrique Concerts
 

Festival antifascist VI

webzine_festival2011_1.jpg On débarque à Genève avec le Tulamort crew jeudi en fin d'après midi pour les deux premiers jour du festival.
Sourire aux lèvres de revoir l'usine et les Rude girls and boys unity historiques. Plein de souvenirs des festivals et soirées précédentes passés dans ce lieu.
La nouvelle équipe assure l'organisation où rien n'est laissé au hasard, ça fait plaisir !
A peine le temps de voir les potes des Vaches laitières et les locaux de Social traitre qu'on monte sur la scène du Zoo (back inna old days !!). De notre coté très bon concert, gros son, belle salle, bref on se fait plaisir!
A peine le temps de plier qu'on descend skanker sur les 8,6 crew. Ils mettent le feu comme à l'époque! Puis petit tour devant la Rumeur. Perso, un peu surpris de voir ce genre de groupe sur ce fest, pas sur non plus que ça l'est trop fait pour l'orga, mais bon, le monde a répondu présent, et je reste devant durant quelques titres que j'attendais en live.
Vu un peu le Dr Schultz et ses accolytes mais j'avoue que, même s'ils assurent toujours, j'ai déjà eu l'occasion de les voir plusieurs fois dernièrement donc moins attendu que certains groupes.
Puis les Peacocks terminent la soirée. Perso pas super fan et là, même les spécialistes ont pas été super convaincus par leur mix de psycho-rockab'. Du coup, j'passe plus de temps à discuter que devant la scène.
Bref très bonne première soirée, revu plein de potes d'un peu partout (c'est un peu le but de ce genre de fest!) même si on constate que y a un peu moins de monde que lors des précédentes éditions (mais c'est un peu le constat dans tout les concerts j'ai l'impression...)
Après une courte nuit, on enchaine la deuxième journée. On en profite pour faire un petit tour dans Genève sous le soleil et on passe faire un coucou aux potes de Radio usine qui retransmettaient les concert durant le fest et qui nous ont fait une petite interview très pro!!
Les concerts recommencent avec une programmation qui allie diversité et qualité (comme dirait l'autre)
De mon coté je retiendrai surtout les genevois de Faute de frappe qui assurent un set oi! super efficace, vraiment bons ! ZEP qui arrive à réveiller le REZ de l'usine. Grosse révélation avec les Buttshakers qui envoient une soul à l'ancienne à réveiller les morts! J'attendais beaucoup les Offenders et... pas déçu, mais pas surpris non plus. Du ska 2tone bien efficace, carré mais peut être trop "propre", manque une petite touche rock n roll...
Découvert Produzenten des Froide sur scène, et là c'est le contraire, j'attendais pas grand chose des allemands ("de la grosse oi! rock n roll ala Toxpack ou autres, bref pas très original") et finalement ça joue bien et c'est presque mélodique par moment, bref bien kiffé même si vu que quelques morceaux.
On se bouge pour voir les mythiques Discharge au Zoo, ça sonne vraiment métal, les gars ont plus l'air très frais, bref, content de reconnaitre les morceaux de ma jeunesse mais je me dis que des fois faut savoir raccrocher ou alors se renouveler.
On redescend rapidement pour ne pas louper l'entrée de Non Servium qui termine la soirée. Je les attendais et l'attente a été récompenser. Brutal, carré, efficace, puissant, sauvage,... Le groupe assure autant (même plus) sur scène que sur skeud et la salle répond présent dès les premiers accords. Ca prend aux tripes, ça gueule les refrains, du très lourd. Le meilleur concert que j'ai vu depuis longtemps!
Pour conclure, on a refait le plein de souvenirs, revu plein de potes et rencontré plein de nouvelles têtes. Le public était peut-être un peu moins présent que lors des éditions précédentes mais ça reste un des meilleurs fest niveau ambiance en Europe.
Merci et salue aux RGBU, à l'année prochaine ! (L.)