home webzine

> Accueil Webzine > Rubrique Disques
 

STANLEY KUBI - "Music By"

webzine_stanley_kubi_1.jpg (!aNGRr! / TCWTGA)
Aux faignants du ciboulot, ceux là même qui pour excuser leur fermeture
d’esprit ou leur incapacité a s‘enrichir, qui traitent d’intellectuelle ou
bourgeoise leur musique je tiens à dire qu’ils ont tort ! Et tort ! Et
encore tort ! Mais après tout c’est tant pis pour vous parce que ce putain
de Macario (un peu casse burnes quand même au dire de certains…)est un
fichu bon chanteur qui hurle comme personne. A force de boire de l’eau
chaude et des gnoles a longueurs de soirées, je pense qu’il a fait enfler
sa luette et ses cordes vocales, a moins qu’il s’y soit fait greffer des
élastiques. Bref… Je vous l’accorde Stanley Kubi est difficile d’accès
voir pour certains inaudible mais comme ses cousins Unlogistic, The Ex, No
Means No, De Kift, M. Le Directeur ou bien d’autres uluberlu des instants
chavirés et d’ailleurs il s’agit de proposer de nouveaux chemins que le
couplet-refrain / couplet-refrain et de chercher ces ailleurs et ces
espaces de distorsion que nous côtoyons souvent en répétions, concerts ou
dans la vie sans chercher à les explorer ou les titiller. Réfléchir
créer, détruire, jouer, coller, adapter, parodier tel est le programme ce
soir. Du bon Hardcore qui s’éloigne des classiques du genre en
s’appropriant d’autres classiques mais ceux là du cinéma et en
l’occurrence des bandes originale de Stanley Kubrick.Vaste programme !
Avait dit le gros con mais eux l’on plutôt bien réussi et ça cogne dur.
Cet album s’écoute d’une traite car sous la forme d’un développement et de
collages apparaît, bruyante, loufoque, imprévisible la nouvelle bande son
du film Barry Lyndon pleine de neuf, de cuivre, et d’électricité. Fou fou
le Macario