home webzine

> Accueil Webzine > Rubrique Divers
 

THE WEATHER UNDERGROUND

webzine_Weather_Underground_1.jpg you don't need a weatherman to know which way the wind blows

A la fin des années 60, quelques étudiants nés dans la «middle-class» blanche américaine sous la présidence de Nixon, révoltés par la guerre au Vietnam et par les sévices perpétrés à l'encontre de toutes les minorités se rassemblent pour créer ce qu'ils ont baptisé "The Weathermen" (les météorologues), d'après une chanson de Bob Dylan « Subterranean Homesick Blues ».Leur organisation finira par s'appeler "The Weather Underground", une formation armée révolutionnaire ayant pour but de renverser – avec violence - le gouvernement en place. Treize attentats commis sans faire de victime.
J'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une bande de tocards en mal d'aventure et d'action qui avaient même a une période été rejettés par le Panther Party mais à la vu de ce super doc., j'ai non seulement pris une bonne petite claque sur le pif et une petite remise a l'heure des pendules et de l'histoire...
Ce documentaire réalisé par Sam Green et Bill Siegel (produite par The Free History Project), est la chronique d'une lutte menée contre l'administration américaine par les Weather et marquée par de nombreux attentats, notamment contre le Capitole, le Pentagone, le Département d'Etat, et des agences du FBI.
Parallèlement, les Weather réussissent à faire évader de prison Timothy Leary, le pape du LSD considéré par Richard Nixon comme l'un des hommes les plus dangereux d'Amérique.
Poursuivis, harcelés et traqués par le FBI qui voyait « une vraie menace » en ces quelques centaines de jeunes activistes blancs en colère, les Weather rentrent peu à peu dans une clandestinité qui durera plus de 10 années. La plupart d'entre eux finissent par se rendre, alors que la Guerre du Vietnam est terminée.
D'anciens membres du groupe parlent ouvertement des raisons qui les ont poussé à «faire la guerre dans leur pays» et retracent le chemin qui les a conduit à la clandestinité
Pour ceux qui verront The Weather Underground, ce sera sans doute une découverte. Outre les Black Panthers et le Mouvement des droits civiques, il y eut dans la décennie 1970-1980 d'autres mouvements contestataires aux Etats-Unis, qui, eux, eurent recours à des attentats.
De nombreuses archives sont ici proposées et aussi une multitude d'entretiens très intéressants et précis avec des ex-militants et acteurs du mouvement